La ville de Gand opte résolument pour la construction passive

20-02-2017

La ville de Gand aime prendre part aux réflexions. Il y a quatre ans encore, l’école maternelle De Klavertjes voyait invariablement partir ses élèves vers une autre école dotée d’une section primaire après la troisième année. Ceci a conduit la ville à adjoindre une école primaire à l’école De Klavertjes.

Le bâtiment existant avait par ailleurs besoin d’une rénovation et ici aussi, il s'agit d'un choix à la mesure de l’avenir. La nouvelle école fondamentale deviendra un bâtiment passif, garantie d’un faible niveau de consommation énergétique. 40 panneaux photovoltaïques assureront en effet une partie de l’approvisionnement en électricité. Parallèlement, l’eau de pluie est utilisée pour les chasses des toilettes et une vaste toiture verte est mise en place.

70 piliers de fondation vissés assureront la stabilité de la nouvelle école après la démolition du bâtiment existant. Les élèves de maternelle et de primaire suivent les cours dans des classes installées dans des conteneurs pendant les travaux.

Buro C-Architecten a réalisé le concept et Algemene Bouw Maes a été désigné comme entrepreneur. Outre la construction du complexe, Maes s’est également vu confier les techniques et le parachèvement intérieur.

Le projet a débuté à la mi-octobre 2016, la réception étant prévue pour cet automne. La ville de Gand et Algemene Bouw Maes signent leur première collaboration. De plus, ce chantier se situe à proximité des bureaux de l’entreprise.

Vous pouvez également visionner le clip de la pose de la première pierre ici (en néerlandais).